Our Next Adventure


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Belle, merveilleuse planète..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Geileis d'Amboise
+ Alis' Head.
avatar

Messages : 25
Âge du personnage : 39
Localisation actuelle : Alfheim.
Profession : Guide des Marais de Jörd.
Ville d'origine : Alfheim.

Sac à dos
Compagnons de route:

MessageSujet: Belle, merveilleuse planète..   Lun 28 Déc - 22:43

- Geileis.
- Hey ma belle, c'est moi. J'espère que tu es libre, on a besoin de toi. Un client qui souhaite traverser les marais, au Nord-Est de Jörd, il arrive de Nordri et se trouve aux environs des nids de Paras. On compte sur toi.
- Ça marche.

Un peu blasée, Geileis rangea son téléphone dans la poche arrière de son jean déchiré avant de se permettre un profond soupir. Elle détestait lorsque Clara, la préposée aux Marais à la mairie d'Alfheim, lui donnait des sobriquets aussi ridicules que redondants. "Ma belle" était, de loin, le moins ridicule de ceux qu'elle avait pu lui affubler. En vrac, elle avait eu le droit à "Ma chérie", "Beauté glaciale", "Jeune pousse de gingembre" (paraissait-il pour l'effet qu'elle faisait aux hommes, mais ça elle en doutait franchement) et le pire d'entre tous, "Formes voluptueuses". Il était de notoriété publique que Geileis n'assumait pas le fait d'être apte à recevoir des compliments, et ses réactions diverses se terminaient généralement de la même façon : elle fuyait lâchement la conversation plus ou moins précipitamment selon le vis-à-vis. Ce qui expliquait sûrement pourquoi elle ne raccrochait jamais aussi vite que lorsque Clara était au bout du fil, mais ça c'était une autre histoire. Se relevant souplement, la trentenaire se saisit de sa montre pour jeter un coup d'œil à l'heure. Début d'après-midi. C'était encore raisonnable, quand on savait qu'elle avait parfois dû se lever en pleine nuit pour aller cueillir quelques zigs paumés là où il ne fallait pas après s'être tapés une bonne cuite. Peut-être était-ce son climat humide, mais Alfheim attirait aussi des amateurs de grands crus qui savaient bien souvent trouver leur bonheur dans les sélections officielles. Le Conseil Régional en profitait allégrement pour se remplir les poches, d'ailleurs, mais personne ne pouvait vraiment les blâmer ; à part ça, la région de Westri n'avait pas grand-chose pour elle.

Enfermée depuis deux heures dans son atelier, Geileis décida avant tout chose d'aller prendre une douche rapide pour se débarrasser de la sciure qui lui couvrait les bras et de l'odeur persistante de la glue qui lui collait à la peau. Abandonner là son nouveau projet lui faisait un peu mal au cœur, mais si elle se mettait à rejeter en bloc sa seule source de revenue elle n'aurait jamais l'occasion de le terminer, manque de moyens. Sortant de chez elle dix minutes plus tard, lavée et habillée convenablement, Geileis ajusta ses pokéballs à sa ceinture avant de sauter de la plate-forme où se trouvait sa maisonnette pour emprunter l'ascenseur manuel, saluant le Hisseur comme on l'appelait dans le coin en échangeant quelques nouvelles météorologiques le temps de sa descente. Le temps avait beau être doux, le ciel restait couvert, et ils n'étaient pas à l'abri d'une éventuelle dépression. Le temps avait beau être stable dans la région, on ne faisait pas encore totalement confiance à la pérennité du firmament pour se balader en débardeur. Posant ses pieds sur le sol pour slalomer entre les arbres récurrents dans la ville arboricole, Geileis répondit gentiment aux saluts que lui faisaient quelques têtes qui la reconnaissaient avant de croiser un collègue guide qui lui semblait rentrer d'un périple. Entre collègues, ils s'informaient régulièrement des aléas géographiques des marais, qui étaient en constants changements, et Geileis prit le temps de noter les conseils du jeune homme avant de rassembler tout son courage. Décidément, ce jour allait s'annoncer bien long ; si elle ne se sentait pas assez motivée pour y aller d'un bon pied tout à l'heure, elle l'était désormais encore moins en apprenant le glissement de terrain qui avait bouleversé l'écosystème du coin qu'elle prenait régulièrement en tant que raccourci.

Sortant un calepin de son sac pour noter cet aléa graphique pas forcément avantageux mais bon elle allait faire avec, Geileis prit le temps de situer l'endroit avec exactitude. Ce calepin lui était excessivement utile pour le boulot qu'elle exerçait, et ce n'était pas rien de le dire ; un seul renseignement lui échappait et, déjà, elle paniquait. Bien qu'elle connaisse Jörd particulièrement bien et qu'elle n'avait pas froid aux yeux, se perdre dans ces sables mouvants pouvait être mortel, elle le savait très bien. Qu'elle soit seule passait encore, mais qu'elle mette en danger la vie des personnes qu'elle devait accompagner à travers ces marais.. Il en était hors de question. Geileis ne le supporterait sûrement pas, vu comme elle était constamment à fleur de peau et comme elle supportait le décès de ses proches. Perdre un inconnu serait peut-être moins poignant, mais être la cause de sa mort suffirait à briser l'équilibre fragile qu'elle s'efforçait d'apprivoiser depuis des années. Un simple détail anodin, et elle repartirait dans des psychoses auxquelles elle avait mis tant d'opiniâtreté à échapper. Refermant son sac et saluant son collègue, Geileis hocha la tête pour se sortir ces idées macabres de l'esprit et détourna les talons pour se diriger vers les marais de Jörd, attrapant la pokéball de Yanma pour la libérer et la faire voleter devant elle. La vision de son pokémon était secondaire lorsqu'elle était particulièrement concentrée sur son job, mais deux précautions valent toujours mieux qu'une ; sans compter qu'elle n'était pas friande de combat, et que faire se dégourdir les ailes à ses pokémons ne pouvait pas leur faire de mal..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwenn Raiden
+ Vadrouilling Nurse.
avatar

Messages : 49
Profession : (Walker Texas) Rangers
Ville d'origine : Alfheim

Sac à dos
Compagnons de route:

MessageSujet: Re: Belle, merveilleuse planète..   Sam 2 Jan - 3:28

"Je te rappelle."

La phrase qu'elle a dut entendre le plus de fois au monde il fallait l'avouer. Maïwenn était actuellement assise dans un arbre, le dos contre le tronc, fixant son téléphone portable, commençant à se demander si il avait un problème. Peut être qu'il était en panne tout simplement. Elle soupira puis remit en place l'une de ses longue mèches châtain-clair-tirant-sur-le-roux. La vérité était beaucoup plus simple elle le savait bien. Mais se l'avouer vraiment était un stade qu'elle n'était pour le moment pas prête à passer tout simplement. Une déception de plus. Alors qu'elle rejeta cette douleur naissante bien loin dans son esprit, elle aurait tout le temps de déprimer dans les bras de son ronflex ce soir, elle jeta un coup d'oeil à l'heure et s'aperçut qu'elle allait être en retard pour son rendez vous. Clara lui avait fait promettre de passer voir un mec qui voulait traverse les marais parce que ce serait gentil d'aider Geileis parce que "deux aussi jolies filles pour faire traverser les marais était très bon pour la publicité de la ville." Bien sur.

Par quelques accrobaties qui étaient habituelles aux habitants d'Alfheim, Maïwenn descendit de son arbre et commença à se diriger vers les marais. Oh elle aurait bien libérer ses pokemons, mais Ronflex était au beau milieu de ses 10h de siestes quotidiennes, et comme les marais étaient dangereux elle préférait économiser les forces des autres pokemons tout simplement. Elle aurait l'air de quoi si il fallait combattre avec des pokemons fatigués?

Durant le trajet son téléphone portable sonna et la jeune fille se précipita dessus pour répondre :
"Allo? <3
- Maïwenn c'est maman. Pourrait tu me ramener du sucre quand tu auras fini ce que tu dois faire aujourd'hui? Je suis sur la réserve donc tu as le temps...
-Oh euh... Bien sur maman pas de problème... Enfin tu sais à priori je ne...
- Merci beaucoup ma chérie bon courage"
Et le tut conclut cette conversation téléphonique.

Pas de quoi fouetter une crème mais la jeune fille eut tout de même une passe de déception. Toujours pas le coup de fil attendu. Elle soupira à nouveau et se remit en chemin, surveillant son téléphone, plus ou moins. Puis regardant devant elle elle s'aperçut que Geileis était non loin d'elle, un peu plus devant. Alors elle pressa un peu le pas pour aller la saluer :

"Bonjour"

Dit elle doucement à la femme, ne voulant pas non plus trop la surprendre, elle semblait en plein concentrée dans quelque chose. Ceci dit comme elle avait son pokemon qui voletait non loin d'elle elle avait déjà dut être avertie de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geileis d'Amboise
+ Alis' Head.
avatar

Messages : 25
Âge du personnage : 39
Localisation actuelle : Alfheim.
Profession : Guide des Marais de Jörd.
Ville d'origine : Alfheim.

Sac à dos
Compagnons de route:

MessageSujet: Re: Belle, merveilleuse planète..   Sam 2 Jan - 17:00

Le regard de Yanma virevolta dans son orbe lorsque sa vision étendue l'informa d'une présence, mais le pokémon s'en désintéressa bien vite lorsqu'elle se rendit compte que l'intrus ne présentait aucune sorte de risque. Geileis, de ce fait, ne prit même pas la peine de détourner le regard, et enjamba une racine extérieure sans grande peine en se demandant comment serait son futur client ; c'était un peu son jeu quotidien, histoire de faire passer le temps un peu plus vite lors de la première traversée de Jörd. Il fallait dire qu'à force d'effectuer des allers-retours innombrables, elle se lassait considérablement de ces paysages un tant soit peu répétitifs. Mais l'hasard, surtout lorsqu'il était manipulé par Clara, était une chose absconse, et lorsque une voix féminine résonna dans son dos, Geileis ne put s'empêcher d'arquer ses lèvres en un sourire amusé. Elle aurait dû s'en douter..

- Bonjour. fit la susnommée voix, et la brune se retourna à trois quarts pour apercevoir la propriétaire de celle-ci. Son sourire déjà avenant s'arqua davantage si c'était possible lorsqu'elle la reconnut enfin.
- Salut, Maïwenn. répondit-elle avec un naturel certain. Cela dit, Maïwenn et elle n'était pas spécialement proches ; disons qu'elles se connaissent de vue, se disent bonjour en se croisant dans la rue pour mieux se séparer l'instant d'après. Clara n'était pas tout à fait étrangère à ce fait, et quelque chose lui disait d'ailleurs que cette femme était encore derrière tout ça. Ça ne l'étonnerait pour ainsi dire absolument pas. Laisse-moi deviner.. Tu vas faire le chemin avec moi ? rajouta-t-elle, un sourire mutin aux lèvres. Cela dit, rien dans son ton ni dans son expression ne signifiait que l'idée lui déplaisait ; bien au contraire, en fait. Faire la route avec une compagnie agréable ne lui arrivait pas tous les jours ; cela était même plutôt rare en fait, sachant que les marais de Jörd n'était pas le lieu le plus fréquenté de Westri. Mais mieux vaut être seule que mal accompagnée, et Geileis savait faire le tri entre les présences intempestives qui se pensaient aptes à marcher à ses côtés aussi impunément que s'ils avaient tous les droits sur leurs pokémons, même les plus malsains. Cependant, Maïwenn faisait figure d'exception : de ce qu'elle avait pu voir ou entendre, ce n'était pas une fille qu'elle se permettrait de repousser sans lui avoir laisser une chance. Oh, bien sûr, elle avait déjà entendu parler de ses frasques avinées, mais tant qu'elle ne la poussait pas à se joindre à elle, Geileis ne lui en porterait jamais rigueur. Tolérante, elle partait du principe que chacun menait la vie qu'il voulait tant que ça ne portait préjudice à personne à part soi-même.

Un sifflement vrilla ses lèvres gercées, et Yanma, qui avait jusqu'ici continué à fureter un peu partout, s'immobilisa dans les airs, ses ailes battant un rythme imaginaire tout en jetant un coup d'œil semblait-t-il intrigué à sa dresseuse. Remarquant néanmoins la distance qui les séparait désormais, elle la rejoignit en quelques bourrades, se stabilisant à ses côtés tout en adressant un bref ballent aérien à Maïwenn en signe de salutations. Yanma était un pokémon plutôt sociable, aussi bien envers les humains que ses compatriotes animaliers, et ne manquait jamais une seule occasion pour le montrer, a fortiori lorsque Geileis était dans les passages. Celle-ci était cependant trop concentrée sur sa vis-à-vis pour lui porter une quelconque attention dérisoire, et l'insecte se tint par analogie tranquille, attendant simplement le signe de départ pour reprendre son expédition où elle l'avait laissé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwenn Raiden
+ Vadrouilling Nurse.
avatar

Messages : 49
Profession : (Walker Texas) Rangers
Ville d'origine : Alfheim

Sac à dos
Compagnons de route:

MessageSujet: Re: Belle, merveilleuse planète..   Sam 2 Jan - 21:02

L'accueil et le sourire de Geileis quand à son arrivée rassurèrent la jeune femme. Avec les organisations de Carla on ne savait jamais trop à quoi s'attendre, et puis Maïwenn comprenait qu'on ait envie de faire son travail tranquille aussi. Ce pourquoi le sourire de Geileis la rassura. Elle commença alors à marcher à ses cotés, faisant particulièrement attention à là où elle mettait les pieds, tout en souriant en retour à Geileis alors que cette dernière la saluait. -Laisse-moi deviner.. Tu vas faire le chemin avec moi ? Ce fut à cette phrase que Maïwenn scrupta Geileis, plus pour voir si elle dérangeait plus qu'autre chose, mais voyant à l'expression de la jeune femme que ce n'était pas le cas elle se détendit aussi vite, et esquiva dans la foulée un coconfort faisant sa sieste accroché à un arbre, qu'elle n'avait vu qu'a dernier moment. S'assurant que le dit coconfort continuait à dormir comme un bienheureux dans son arbre du regard, elle répondit ensuite à Geileis "On ne peut rien te cacher!" tout en continuant de sourire. Finalement elle était ravie d'avoir de la compagnie, de plus Geileis était une femme calme, cela la changerait des dresseurs surexcités à peine sortis de l'académie qui lui réclamait un combat juste parce qu'elle faisait prendre l'air à ses pokemons, et même de ceux qui ne la rappelait pas. Quand elle y réfléchissait Maïwenn trouvait étrange qu'elles ne se soient pas mieux connues toutes les deux. Elle mit ça sur le compte des hasards de la vie -qui était le second prénom de Clara- et alors que Geileis sifflait son pokemon Maïwenn attendit un peu avant de continuer de parler "Je suppose que Clara ne t'avait pas mise au courant?" Puis Yanma descendit des airs, puis voleta autour de Maïwenn, dont le sourire s'agrandit encore avant qu'elle ne réponde finalement de manière enjouée "Bonjour à toi aussi".

Observant le pokemon elle changea d'avis et se dit qu'une petite balade jusqu'au lieu d'accompagnement ne fatiguerait pas tant que ça ses pokemons, alors elle sortit une pokeball et fit sortir Teddiursa, parce que de tout ses pokemons c'était la seule qui ne faisait pas de sieste -contrairement à Ronflex- et qui était aussi adorable hors combat avec les autres pokemons -contrairement à Leviator- et avec les autres humains -contrairement à Cochignon- et qui n'était pas complètement stupide -est il vraiment besoin de le nommer?- de ce fait, la pokemon salua Geileis et Yanma avec un petit geste de la patte, en prononçant son nom bien sur, puis trottina à coté des dresseuses, semblant renifler les alentours. Maïwenn la gratouilla un peu derrière l'oreille puis continua son chemin, évitant une grosse racine d'arbre cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geileis d'Amboise
+ Alis' Head.
avatar

Messages : 25
Âge du personnage : 39
Localisation actuelle : Alfheim.
Profession : Guide des Marais de Jörd.
Ville d'origine : Alfheim.

Sac à dos
Compagnons de route:

MessageSujet: Re: Belle, merveilleuse planète..   Sam 23 Jan - 18:57

Le sourire de Maïwenn rendit celui de Geileis plus complice encore, et elle lui emboîta le pas sans trop de difficulté, observant du coin de l'œil le manège de Yanma sans le relever mais déjà le pokémon reprenait sa place en tête de groupe après avoir jeté un long regard inquisiteur à Teddiursa. La méfiance avant tout ; il fallait dire que les pokémons sauvages ne manquaient pas, dans le coin, et Yanma gardait la douloureuse cicatrice d'une rencontre un peu trop inopinée quelque part sur son aile droite. Depuis, sa paranoïa semblait correspondre avec la froideur innée de sa dresseuse, mais l'une comme l'autre restaient incroyablement ouvertes pour deux cas sociaux qu'ils étaient. D'ailleurs, la question quasiment rhétorique de la châtaine arracha un petit rire à la brune qui hocha la tête, partagée entre le dépit et l'amusement résigné. Clara était une fille bien trop imprévisible pour informer de ces projets - ou beaucoup trop prévisible pour avoir à justifier ces idées farfelues, au choix.

- Elle a jugé le geste superflu. confia-t-elle en haussant les épaules, pas plus perturbée que ça, en baissant la tête pour éviter une branche recouverte de mousse. Les marais prenaient peu à peu le pas sur la forêt, et déjà l'humidité commençait à se faire sentir. Bien qu'habillée en circonstance et préparée à un voyage dans un tel environnement, Geileis ne s'y habituait jamais ; ses dents grincèrent instinctivement tandis qu'elle vérifiait que ses poches étaient hermétiquement closes. Perdre son moyen de communication (ou pire) dans un endroit pareil serait vraiment la pire des poisses. Autant ne pas en faire l'expérience. Tu es son amie ? À Clara, je veux dire. demanda-t-elle après un instant de réflexion. Bien qu'elle ait toujours estimé Maïwenn d'une manière ou d'une autre et qu'elle avait toujours tenté de repousser les préjugés le plus loin possible de son esprit, elle se surprit à se dire qu'il serait de bon ton de considérer la jeune femme avec plus de réticences si c'était le cas. Mais elle avait des circonstances atténuantes ; Clara était vraiment le genre de fille à ne fréquenter que le même acabit - elle ne put s'empêcher de s'éclaircir la gorge pour retenir un ricanement en s'imaginant Clara et ses copines se manucurer tout en parlant de leurs prochaines séances d'UV. Non, vraiment, Maïwenn ne pouvait pas être comme ça. Il suffisait de voir la façon dont elle était habillée ; beaucoup trop Indiana Jones pour être à la mode. En fait, je me demande comment elle fait pour être liée d'une manière ou d'une autre à toutes les filles du coin quand on sait que la moitié donnerait cher pour lui coudre les lèvres. rajouta finalement Geileis, comme pour se justifier, en haussant les épaules. Clara était aussi une fille très naïve qui pensait que tout le monde l'appréciait autant qu'elle appréciait le Monde. Ce qui n'était pas peu dire, quand on savait les surnoms qu'elle donnait aux pauvres âmes croisant sa route.

Yanma s'immobilisa un instant, ses battement d'ailes se ralentissant en permettant aux yeux humains de les apercevoir brièvement, avant de se raidir en entamant lentement une descente jusqu'à frôler le sol, faisant s'envoler feuilles mortes et jaillir éclats de boues contre les éléments aux alentours. Ses monticules crissèrent l'une contre l'autre et, semblant répondre à cet appel, Geileis glissa sa main jusqu'à ses pokéballs, pas vraiment perturbée et conservant le même rythme de marche serein. Yanma intensifia son avertissement avant de se taire soudainement, et si un fourré émit quelques sons à quelques mètres de là, le silence retomba rapidement sur les environs. Le pokémon insecte reprit alors son altitude et son vol paisible, calmement. Geileis était habituée à ce manège qu'elle ne relevait même plus ; Yanma était une sonnette d'alarme face aux pokémons sauvages, mais la plupart du temps ils n'était que rarement agressifs. Cela dit, ils n'étaient jamais à l'abri d'un animal blessé qui chercherait à se défendre envers et contre tout, ou d'une mère craignant pour le bien-être de ses bébés dont le terrier se trouverait proche. Le fait que Maïwenn soit à ses côtés imposait cependant une certaine nervosité à Geileis qui se sentait responsable de sa sécurité, en quelque sorte. Ce qui était totalement stupide, étant donné que Maïwenn était la plus grande dresseuse du coin, mais sa fierté et son vécu obligeait l'aînée à prendre constamment sur elle au profit de son entourage. Ça la perdrait certainement, un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïwenn Raiden
+ Vadrouilling Nurse.
avatar

Messages : 49
Profession : (Walker Texas) Rangers
Ville d'origine : Alfheim

Sac à dos
Compagnons de route:

MessageSujet: Re: Belle, merveilleuse planète..   Ven 29 Jan - 6:55

La petite Teddiursa continuait à être très mignonne et à marcher sagement, sans importuner plus que cela le pokemon insecte de Geileis. Quand elle n'était pas en combat la petite oursonne était adorable, autant avec les humains que les pokemons, une vraie perle qui se faisait souvent mener en barque par les autres pokemons de Maïwenn. Pendant ce temps Geileis confirma la question réthorique de la ranger à propos de Clara : Elle a jugé le geste superflu. Maïwenn soupira, leva les yeux aux ciel, un léger sourire toujours accroché à ses lèvres. Clara pouvait parfois être très agaçante, et la mettre dans des situation qui avec une autre personne que Geileis aurait put être difficile à gérer. Mais très visiblement la brune guide prenait bien le fait d'avoir de la compagnie ranger. Elle devait être d'humeur bavarde car elle continua de parler, ce qui plaisait bien à Maïwenn. Elle n'avait pas si souvent l'occasion de parler tranquillement. Tu es son amie ? À Clara, je veux dire. Pendant quelques secondes seul le silence et quelques craquements de branches. En fait la réponse était clairement non en ce qui concernait Clara. Mais plus loin que cela Maïwenn se demandait si elle avait vraiment des vraies amis. Pour se rendre compte que... Non pas vraiment. Ce triste et pathétique constat n'améliora pas vraiment l'état de la jeune femme en attente d'un coup de fil du dernier connard qui l'avait eut. Finalement elle répondit le plus naturellement du monde : "Non... On a juste des relations professionnelle. Et elle est persuadée que je l'adore. Elle l'est persuadée de tout le monde en fait je pense." continuant la marche dans la forêt qui se changeait peu à peu en marais Geileis continua En fait, je me demande comment elle fait pour être liée d'une manière ou d'une autre à toutes les filles du coin quand on sait que la moitié donnerait cher pour lui coudre les lèvres. c'était tellement vrai que spontanément Maïwenn éclata de rire franc, sincère, joyeux mais pas méchant. Pour se calmer assez vite. "Tu as trouvé ma motivation secrète pour les cours de couture!" dit elle simplement. Puis reprit plus sérieusement "Il faut croire que Clara ne retient des gens que ce qui l'intéresse et occulte absolument tout le reste. Ceci dit je suis prête à envoyer des chocolat à la personne qui lui ferait attraper une extinction de voix"

La dresseuse observa du coin de l'oeil le manège du pokemon de la guide des marais, ne voyant pas Geileis s'affoler plus que cela elle même resta tranquille et relativement zen, très loin de se douter que son aînée avait, malgré elle, une tendance à la protéger elle. Maï savait parfaitement protéger ses arrières -et surtout ses pokemons- n'ayant jamais eut vraiment quelqu'un pour la protéger, ou la défendre. Alors quand elle l'estimait nécessaire elle le faisait, et plutôt bien. Mais de manière générale elle estimait mériter ce qu'il lui arrivait alors tant que ça ne touchait pas les pokemons elle laissait couler tout simplement. Et puis pour devenir ranger il avait bien fallut qu'elle apprenne à survivre par elle même. Camping, couture, cuisine sauvage... Finalement le fait qu'elle n'ait pas vraiment d'attache était tout à fait compréhensible. Triste, pathétique mais compréhensible.
"Mais au fait... Il n'est pas avec toi le mignon petit blond?"
Si elle ne le connaissait pas, Maïwenn avait beaucoup entendu parler d'un jeune homme qui était souvent avec Geileis. Oh il n'était pas du village et cela avait fait jaser au départ mais les gens s'étaient ensuite habitués. Les gens s'habitue à tout. D'après Clara il était très mignon. D'après Clara aussi il avait une relation très louche avec Geileis, mais cela devait rester secret. Ce pourquoi Clara l'avait bien entendu répéter à tout le monde. Maï elle en avait très franchement rien à faire de ses rumeurs. Les gens vivaient leurs vies, elle vivait la sienne et basta. Elle avait aperçut le blond de loin et l'avait trouvé mignon. Puis était repartie à ses aventures sans plus. Mais elle s'en serait voulue d'avoir l'occasion d'en parler avec Geileis et de la laisser passer. Parce que bon... Paradoxalement si elle s'en foutait, au fond elle était quand même curieuse et elle n'aurait pas craché sur quelques renseignements sur lui. Pas de doutes. Maïwenn était une vraie fille.

Même si cela pouvait paraitre franchement incongru de parler garçon devant le marais peu accueillant qui s'ouvrait à présent devant elles. La ranger émit un sifflement étrange et le comportement du Teddiursa changea imperceptiblement comme se mettant un peu plus sur ses gardes. Elle évita quelques obstacles mais continua de marcher confiante. Elle savait quelles étaient les limites de son matériel, plus que rôdé maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Belle, merveilleuse planète..   

Revenir en haut Aller en bas
 

Belle, merveilleuse planète..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Next Adventure :: .: Westri :: » Alfheim -